Actualité : Première Stolperstein en Normandie – Hommage à Jean-Pierre Catherine

Qui était Jean-Pierre Catherine ?

« Né le 12 mars 1926 dans la commune de Saint-Manvieu-Norrey, Jean-Pierre Catherine est venu s’installer au 41 de la rue de Bayeux dans la commune de Bretteville-L’Orgueilleuse avec sa famille, des industriels de l’automobile, et entrepreneurs dans le transport. Il a 13 ans quand la seconde guerre mondiale éclate.

À 14 ans, après l’appel du général de Gaulle, il décide de rejoindre la Résistance. Il distribue des journaux clandestins, cache des armes et des réfractaires au STO (service de travail obligatoire). Le 11 novembre 1942, téméraire, il passe outre l’interdiction allemande et va fleurir les monuments aux morts, dont celui de la commune. Pour ces faits il sera retrouvé et arrêté le 15 juin 1943, il avait 17 ans.

Jean-Pierre Catherine a été condamné aux travaux forcés et envoyé dans le camp du Struthoff en Alsace puis en Allemagne à Gross Rosen puis de Mitelbau-Dora. Épuisé et malade, il décède le 22 mars 1945 dans le mouroir de Boelcke Kaserne à Nordhausen, dix jours après son 19e anniversaire. Il sera reconnu Mort pour la France à l’issue de la guerre. »
(Source : actu.fr)

 

La Cérémonie en sa mémoire le 11 Novembre 2019

« Jean-Pierre est rentré à la maison … » Colette Marin-Catherine

Le lundi 11 novembre 2019 à Bretteville l’Orgueilleuse s’est déroulée une cérémonie officielle et la découverte d’un Stolperstein en mémoire de Jean-Pierre Catherine, jeune résistant mort à 19 ans en 1945.

Il était le deuxième frère de Colette Marin-Catherine, âgée de 90 ans, résistante caennaise et du Bessin, témoin privilégiée de cette période de la seconde guerre mondiale et à l’initiative de ce projet mémoriel.

Il est important de noter qu’elle a pu le mener conjointement avec les officiels et les services de la Mairie, ainsi qu’avec Monsieur et Madame Boyer, propriétaires actuels de la demeure familiale située au 41, rue de Bayeux et qu’elle tient particulièrement à remercier pour leur aide et leur implication.

Étaient également présentes Alice Doyard, réalisatrice d’un documentaire pour la BBC et Lucie Fouble, étudiante en histoire à Arras ayant fait l’objet d’un travail de mémoire, les deux projets portant sur l’histoire de ce jeune résistant normand.

Crédits photos : © Sylmi

La Presse en parle …

Article et passage sur France 3 Normandie Caen le 11 novembre 2019 : http://bit.ly/2QJWLPe

Article sur Actu.fr du 11 novembre 2019 : http://bit.ly/2O7ni64

Pour plus d’informations contactez directement

Sébastien LELIÈVRE – contact@comlelievre.com – 07 61 46 43 73

Partager :

Retourner à la liste des Actualités